Cycle 3

1...678910...12

Chapitre huit : Un repos bien mérité 


Page copy protected against web site content infringement by Copyscape


Après leurs découvertes sur les extraterrestres à Flagstaff, les quatre hommes et l'enfant repartirent à Los Temptos afin de faire le point sur ce qu'ils devaient faire. S aurait préféré partir directement à Kansas City, mais Al lui fit remarquer qu'ils avaient besoin de souffler un peu surtout l'enfant. Ce dernier était, en effet, très fatigué. L'utilisation de ses pouvoirs de manière si intensive était inhabituelle pour lui. D'ailleurs il dormit tout le long du trajet. Le Rat, quant à lui, pianotait sur son ordinateur portable et essayait de décoder toutes les données qu'il avait réussies à télécharger. Al avait probablement raison d'attendre. Cela allait permettre à l'ingénieur de mieux comprendre les évènements de Flagstaff avant de se renseigner sur Bacchus et trouver enfin les réponses à toutes leurs questions.
En contemplant le paysage désertique, S songea à Kansas City. Ville de son enfance, sa mère et lui déménagèrent à ses onze ans pour Dakota 5. Elle voulait changer d'air selon ses dires, mais, au fond de lui, S se doutait que c'était pour autre chose. Ce qu'il n'a jamais su d'ailleurs. Elle ne lui avoua jamais ses véritables raisons. Un ami violent ? Des dettes ? Il ne le saurait là encore jamais. Combien de questions restent sans réponse dans une vie ? Nous avançons, jour après jour, dans le doute et le brouillard. Chaque obstacle nous obligeant à nous détourner de nos buts. Nous éloignant de nos recherches. S avait quitté Diane quelques semaines avant toute cette histoire sans vraiment lui expliquer ses motifs. Rajoutant un poids à son lourd passé. Il cumulait les troubles depuis sa naissance. Enfance difficile, école militaire et engagement plus ou moins volontaire. Sa vie n'avait été, finalement, qu'une série de rupture. Kansas City, sa mère, l'armée. Il avait accumulé les mésaventures, les problèmes et lui qui pensait qu'en se mettant à son compte, comme chasseur de primes, que tout cela s'arrangerait… Puis Diane arriva et maintenant le gamin. Des extraterrestres, un prêtre fou, des fédéraux, le bien et le mal, la mort de sa mère. Il fallait que tout cela s'arrête et qu'il trouve enfin des réponses. Il refusait de croire qu'il n'y en avait pas. « On ne peut pas vivre dans le doute comme ça, toute sa vie », pensait-il. C'était, qui sait, peut-être l'occasion pour lui de dénouer tous ces nœuds accumulés depuis tant d'années. Une fois cette histoire réglée, il irait revoir Diane, il irait peut-être au Panama finir ce qu'il n'avait pu achever, reprendre ainsi les rênes de sa vie, remettre les compteurs à zéro. Car, au fond, pourquoi avait-il été choisi ? Pourquoi c'était à lui qu'on avait remis l'enfant ? Ils auraient pu le confier à des personnes plus importantes, plus puissantes que lui. Non, si on le lui avait donné c'est parce que cela avait un sens. Un sens pour l'enfant, mais aussi pour lui. Le hasard n'existe pas. S avait suffisamment vécu pour comprendre ça. La théorie du chaos, il n'y croyait pas. D'ailleurs, aller à Kansas City ne pouvait pas être un hasard. Depuis le début, tout était planifié, écrit comme dans un mauvais roman. Mais l'auteur avait eu tort de le prendre comme héros. Les héros, S les avait toujours détesté. Ces hommes valeureux, parfaits n'existent pas. Il en avait croisé quelques-uns dans l'armée et vu comment ils étaient morts, ça ne leur avait pas vraiment été d'une grande utilité d'être des héros, comme ils disent. Non, lui, c'était un rebelle, un anti-héros, bien décidé à ne pas obéir à des directives obscures, à suivre un chemin balisé. Il était comme ça, c'était plus fort que lui et c'était, selon lui, sa principale qualité. Ne jamais prendre les choses comme acquises. La vie peut basculer en une fraction de seconde et toute cette histoire, depuis le début, avait conforté cette certitude.
L'arrivée à Los Temptos le fit sortir de ses réflexions. Ils allèrent tous dans la cache d'Al et de Fred. Ce dernier alluma la télévision. Des images de catastrophes naturelles en Asie du sud-est défilaient. Inondations, raz-de-marée. Puis, retour au pays d'Oncle Sam avec le couvre-feu. Des tanks dans les rues de New City 4, de Los Angeles, des patrouilles de soldats.
  • Ils ont vraiment l'air de rien, ricana Al en les voyant. On avait plus d'allure qu'eux, n'est-ce pas S ?
  • Hum… Je me demande si c'est la même chose à Kansas City. J'ai pas envie de jouer au chat et à la souris contre ces gars-là. On est peut-être malin, mais face à une telle puissance de feu, on fera pas deux minutes. Sans parler que je suppose que la base en question doit être protégée et qu'ils ont dû renforcer les équipes de terrain.
  • C'est pas faux. Tu préfères pas attendre ici que ça se tasse ? Vous pouvez rester ici aussi longtemps que vous voulez. De toute façon, votre base, elle va pas s'envoler.
  • Pas sûr. T'as vu celle de Flagstaff. À mon avis, ils font le ménage. Il se prépare un truc énorme et le temps presse. Je ne tiens pas à avoir des bribes d'info comme cette fois. Je commence à saturer. J'ai besoin de réponses et de trouver l'enfoiré coupable de toute cette merde.
  • Ok, comme tu le sens. De toute façon, je te connais, quand tu as une idée en tête… Enfin, si tu changes d'avis d'ici demain.
S salua son ami et alla retrouver le Rat qui pianotait inlassablement sur son ordinateur. Ce qu'il voyait semblait le fasciner. L'enfant, qui dormait à ses côtés, reprenait des forces après une journée bien éprouvante.
  • Du neuf ?
  • C'est incroyable ce que je vois.
  • Ben raconte…
  • Ils ont fait des centaines d'expériences génétiques avec ces organismes extraterrestres. Ils ont d'abord isolé l'équivalent de leur génome, puis des chromosomes…
  • Abrège s'il te plaît, je suis pas d'humeur à subir un cours de biologie extraterrestre.
  • Pour faire simple, ils ont mélangé des organismes terriens aux chromosomes extraterrestres.
  • Et ?
  • Mais, tu te rends pas compte ! Ils ont créé des centaines de bizarreries génétiques ! Ils ont croisé des plantes, des insectes avec ces trucs aliens. Sans parler de Bacchus.
  • Et c'est quoi déjà ce machin ?
  • Alors là, d'après les données que j'ai réussies à rassembler. L'homme qui s'appellerait ainsi aurait été arrêté il y a plusieurs années.
  • T'avais pas dit qu'il avait des pouvoirs machin truc ?
  • Si, mais son dossier doit se trouver à Kansas City. C'est là-bas que les expériences ont continué après.
  • Et pour lui, demanda S en faisant un signe de tête en direction de l'enfant ?
  • Tout conduit à Kansas City. Je n'ai que les expériences antérieures sans doute. Mais tu te rends compte, ils ont mis au point des dizaines de créatures !
  • Et elles sont où maintenant ?
  • Ben, justement c'est ça le problème. Elles ne sont mentionnées nulle part. Si ça se trouve les fédéraux les ont perdues et elles circulent en pleine nature !
  • Oh non ! Tu peux me croire, l'Etat ne fait pas ce genre de conneries. Tu ferais mieux de dormir. Demain on part pour Kansas City.
  • Et on fera comment une fois là-bas ? Parce qu'à mon avis avec le couvre feu et tout le reste, ça m'étonnerait qu'ils nous laissent rentrer même si tu leur fais un gros sourire…
  • Une chose à la fois, tu veux ? On dort d'abord et on verra ça une fois sur place, ok ?
  • C'est toi qui vois…
S se rendit dans une chambre voisine et s'écroula littéralement sur ce qui faisait office de lit. À vrai dire, il ne prit pas la peine de vérifier. Il s'endormit quelques secondes seulement après. Le Rat poursuivit pendant encore deux heures ses recherches, fasciné par ce qu'il découvrait. Il imaginait ce à quoi pouvaient ressembler les créatures fabriquées en mélangeant les ADN extraterrestres et terriens. Des plantes nouvelles, des races d'insectes encore plus résistantes, plus grandes aussi comme dans les films de science-fiction de la deuxième moitié du XXe siècle. Tout cela était magnifique et très inquiétant à la fois et sans faire attention, son esprit tout en délirant plongea dans les méandres du sommeil comme après une soirée trop arrosée.
De son côté Fred qui dormait aussi dans une pièce à côté de la chambre du Rat avait du mal, lui, à trouver le sommeil. Quelque chose en lui le poussait à rester éveiller. Il ne savait pas ce que c'était, mais il ne devait pas fermer les yeux. Il se leva et regarda par sa fenêtre. Los Temptos était plongée dans le noir, pas une âme ne s'y promenait. Il hésita à sortir lorsqu'il entendit des pas. Il se retourna et se dirigea vers la porte. Il entrouvrit celle-ci et vit une silhouette entrer dans la chambre du Rat et de l'enfant. Cette silhouette lui était familière et étrangère à la fois. « Que fait-elle ici ? Où est Al ? Pourquoi l'a-t-il laissé venir jusqu'ici ? » Fred ne comprenait pas. Que devait-il faire ? Attendre ? Intervenir ? Appeler Al ? Alors qu'il réfléchissait difficilement, l'inconnu avait franchi le seuil de la porte de la chambre. Fred cessa de penser et décida d'intervenir. Sans le savoir, il allait avoir les réponses aux questions qu'il se posait. Mais, celles-ci étaient plus que surprenantes..



1...678910...12

Copyright Emmanuel Blas ©. Tous droits réservés. http://www.omnitempus.quelquesraresqualites.frPartenaires : Fleurs de Sakura Manga | Fleurs de Sakura Comics
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
mercredi 9 octobre 2013 - Webmestre : Sylvie Blas